Boissières (Gard) Li soupa san lun

logo du site
  • Boissières (Gard)
  • Boissières (Gard)
  • Boissières (Gard)
  • Boissières (Gard)

Accueil du site > Pages annexes > Big Band

Big Band

Samedi 11 juin, Boissières, Terrasses du château, 22 acteurs se réunissent pour offrir à deux cents spectateurs une soirée inoubliable. 

Hé non, désolé, il n’y a pas que le foot dans la vie. 


Remontons en début d’après-midi. Vers 14 h 00 début des préparatifs : installation des estrades, puis arrivée progressive des artistes. 

Avant 

A l’arrière, trompettes et trombones s’échauffent à l’unisson. En milieu (de terrain) d’orchestre, les saxo et alto calent les pistons. A l’avant, le pupitre des flûtes traversières prépare ses attaques. 

Répétitions

En soutien, la batterie et le clavier organisent les relances. Le directeur technique peaufine les balances. Tout ça, sous l’œil attentif du capitaine chef d’orchestre qui conduit de la voix et du geste ces ultimes ajustements. Le vent qui n’aura pas épargné les répétitions a donné aux partitions des velléités d’envol.

Ventre affamé n’ayant pas d’oreille, une petite pause roborative s’est imposée pour les musiciens avant le concert.

  Repas
Enfin, les spectateurs arrivent à partir de 20 h 00 et découvrent le magnifique panorama sur la Vaunage offert depuis les terrasses du Château de Boissières. Mr Truchaud, son propriétaire, a accepté cette année encore que nous squattions ses terrasses.

  spectateurs
Et puis, le vent est doucement tombé, et nous avons eu droit au défilé des grands noms du jazz interprétés avec brio par le Big Band de Petite Camargue. Nous avons vu passer Miles Davis, Jaco Pastorius, Paul Webster, Gordon Goodwin , Horace Silver entre autres grands de cette musique. Même le Père Noël s’est penché sur cette soirée pour écouter la Lettre que lui a composée Gilles Arcens. Au fil des morceaux chaque instrumentiste a, lors des solos ovationnés, impressionné les spectateurs par sa virtuosité.

  Musiciens
Le ciel fut de la partie en illuminant l’arrière scène d’un coucher de soleil rougeoyant entre le Pic St Loup et la falaise de l’Hortus. 

panorama
Lorsque Philippe Guyon, le chef d’orchestre, nous annonça la fin du concert au bout d’une heure et demie, les spectateurs ont lancé dans un chœur unanime un OOOOOOOOOOOOOH !!!!!!!!!!!!!! DEJA ? de surprise et illico réclamé un rappel. Ce fut donc un « In The Mood » sur le mode Glenn Miller, durant lequel chaque musicien montra tout son talent, qui conclut ce concert qui fera date dans le souvenir des Boissièrois présents. 
Merci à tous les musiciens, pro et amateurs éclairés, au régisseur derrière sa table de mixage (impressionnant) et bien sûr au chef d’orchestre. SACREE SOIREE !!!!!!!!!!!!! comme disait quelqu’un.
Merci et à bientôt aux spectateurs qui se sont déplacés et nous encouragent à continuer. Et enfin merci Mr Truchaud sans qui tout cela ne serai pas possible.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF